Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nouvel OS Google multi platforme

Publié le par Arduino Rasbperry

Nouvel OS Google multi platforme

Google travaillerait sur une nouvelle plateforme du nom de Fuchsia

Frédéric Pereira de Fredzone

Google a considérablement diversifié son offre au fil des années. Le géant américain compte ainsi de nombreux services différents à son catalogue, mais aussi plusieurs plateformes telles que Chrome OS, Android ou encore Android Wear. Selon Hacker News, il aurait l’intention d’ajouter prochainement une nouvelle corde à son arc et de lancer ainsi un nouveau système d’exploitation du nom de Fuchsia.

Le site a fait cette découverte en fouinant dans la gigantesque base de données de Github. En sautant de pages en pages, il est effectivement tombé sur un dépôt du nom de Fuchsia, un dépôt appartenant à Google.

Google a encore une plateforme sous le coude.

Android Police a pris le relai ensuite et le site a ainsi été fouiner dans ces fichiers pour tenter de dépeindre son profil mais également ses fonctionnalités.

Pink + Purple == Fuchsia (a new Operating System)

D’après les informations dont on dispose, Fuchsia serait capable de fonctionner sur de nombreux appareils différents, des appareils allant des objets connectés aux smartphones en passant par les ordinateurs, les machines hybrides et les tablettes tactiles.

Contrairement à ses petits camarades, le système ne serait pas basé sur un noyau Linux mais sur un noyau maison. Son nom ? Magenta, et il se baserait sur le projet LittleKernel. Il viendrait ainsi se positionner face aux autres solutions du même genre, des solutions comme FreeRTOS ou ThreadX.

Intéressant, mais ce n’est pas fini car l’interface du système serait basée sur Flutter et il utiliserait en outre le langage de programmation Dart. Il supporterait également les architectures ARM32 et ARM64 mais également les processeurs pour PC, en 64 bits. Il serait donc capable de fonctionner sur la plupart des appareils du marché.

La question que tout le monde se pose, c’est évidemment de savoir ce que Google compte faire de cette nouvelle plateforme. Personne ne le sait pour le moment mais les hypothèses ne manquent pas. A terme, Fuchsia pourrait ainsi très bien se focaliser sur le marché de l’internet des objets, ou même remplacer à la fois Android et Chrome OS.

Mais ce ne sont que des spéculations, bien entendu, et il faudra sans doute attendre encore quelques semaines avant d’y voir plus clair.

Voir les commentaires

Le Nodemcu et son shield moteur

Publié le par Arduino Rasbperry

Nodemcu Esp8266 et son shield moteur

Nodemcu Esp8266 et son shield moteur

On trouve un pack des deux ici pour 19 € en France

La carte moteur

Carte d'extension pour module NodeMCU / ESP12E-DevKit

offre un accès à tous les ports et interfaces : SPI, UART, GPIO, AI0, SDIO, RST,EN et 3.3V, ainsi qu'au voltage d'alimentation moteur.

Ce module facilitera donc également la connexion de sous systèmes ou de capteurs. On peut aussi utiliser les sorties moteurs pour alimenter des systèmes via les GPIO moteurs devant travailler avec de plus haut voltage.

Jusqu'à 36 V et 1,2 A

Le Driver pour moteurs STMicro L293D (type double pont en H de haute puissance) peut contrôler jusqu'a deux moteurs et mobilise 4 ports du NodeMCU (D1, D3 et D2, D4 : PWM et contrôle de direction pour chaque voie).

Ce module offre un VCC séparé pour les moteurs (VM) 4.5V ~ 36V et pour la logique (VIN) : 4.5V ~ 9.0 V.

Un jumper peut être installé (a coté de l'interrupteur) afin de relier VM et VIN pour n'utiliser qu'une seule alimentation commune. Ce module est particulièrement prévu pour les smart-cars et smart-tanks.

Pinout shield moteur nodemcu

Pinout shield moteur nodemcu

Je l'utilise par exemple pour activer des relais demandent 5 V ou plus.

Un très bon article (en anglais)

Motorisation d'un train Lego ce qui est intéressant c'est l'utilisation de REST et de NODE-RED.

Voir les commentaires

CNC la carte drivers A4988 contrôleuse de moteurs pas à pas Présentation

Publié le par Arduino Rasbperry

A4988

A4988

Cette carte breakout supporte une pilote Microstepping Allegro A4988 (DMOS) incluant une protection contre les sur-courants (overcurrent). C'est le contrôleur de moteur pas-à-pas que l'on retrouve sur les cartes de commande des imprimantes 3D comme OrdBot Hadron.

Ce contrôleur permet de contrôler des moteurs pas-à-pas bipolaires en micro-stepping avec un maximum de 2 ampères par bobine (attention aux conditions de dissipation de chaleur!!!).

Voici quelques caractéristiques clés de ce breakout:

  • Interface de contrôle de pas et de direction simplissime.
  • 5 résolutions différentes de pas:
    • full-step : Pas complet
    • half-step : 1/2 pas
    • quarter-step : 1/4 de pas
    • eighth-step : 1/8 ième de pas
    • sixteenth-step : 1/16 ième de pas
  • Contrôle en courant ajustable - un potentiomètre permet de fixer le courant maximum à l'aide d'un potentiomètre. Cela permet d'utiliser une tension supérieure à celle recommandée par le moteur (puisque le courant est limité) et permet ainsi d'atteindre un débit de pas plus élevé (et donc une vitesse plus élevée)
  • Une commande de hachage intelligente qui sélectionne automatiquement le bon mode de décroissance de courant (fast decay = baisse/chute rapide du courant OU slow decay = chute lente)
  • Protection (arrêt) en cas de surchauffe, sous tension, surcharge/sur-courant/court-circuit. Utile en cas de surcharge/blocage moteur (car le courant va monté en flèche, ce qui doit provoquer la mise en protection).

Détail techniques

Pensez à prendre connaissance de la fiche technique du A4988. En effet, s'il est capable de piloter un courant important, cela ne se fait pas dans n'importe quel condition, il fait être attentif à la dissipation de chaleur.

  • Tension de fonctionnement minimum : 8 V
  • Tension maximale de fonctionnement : 35 V
  • Courant par phase (en continu) : 1,2 Amp
  • Courant maximum par phase : 2.3 Amp
  • Logique de contrôle
    • Tension minimale: 3 V
    • Tension Maximale : 5.5
  • Résolution Microstep: Pas complet, 1/2, 1/4, 1/8 et 1/16 de pas
  • Protection contre inversion de tension: NON

Achat ici prix correct, livraison de Franc matériel testé 5€ pce

Vendu avec radiateur

Achat en France de A4988

Achat en France de A4988

A4988 Pinout

A4988 Pinout

  • Enable: Logique Inversée, permet d'activer ou désactivé le moteur. Etat Haut=High=Moteur actif... et axe bloqué entre les pas. Etat bas=Low=Axe totalement libre
  • MS1, MS2, MS3: permet de sélectionner la configuration Step/MicroStep. Ces broches disposent de résistances Pull-Down ramenant le potentiel à 0v lorsque rien n'est connecté sur ces broches. Voir la section ci-dessous pour plus d'information.
  • Reset: Logique inversée. Permet de faire une réinitialisation du module. Généralement connecté sur la broche "sleep".
  • Sleep: Logique inversée. Généralement connecté sur la broche "Reset" du module.
  • Step: Envoyer un signal d'horloge (Niveau Haut puis Niveau bas, High puis Low) pour avancer le moteur d'un pas.
  • DIR: Permet d'indiquer la direction de rotation du moteur. Etat Haut=High pour tourner dans un sens, Etat bas=Low pour tourner dans l'autre sens.
  • VMot: Tension d'alimentation du moteur. Habituellement 12V pour les moteurs pas à pas. Tension entre 8 et 12v.
  • GND: Sous "VMOT", masse pour l'alimentation moteur. Habituellement mise en commun avec la masse de logique de commande (celle sous "VDD").
  • 2B 2A: Première bobine du moteur pas à pas bipolaire (voir exemple ci-dessous)
  • 1A 1B: Deuxième bobine du moteur pas à pas bipolaire (voir exemple ci-dessous)
  • VDD: Alimentation de la logique de commande entre 3 et 5.5v. Habituellement 5V.
  • GND: Sous "VDD", masse de la logique de commande. Souvent mise en commun avec la masse d'alimentation du moteur.

Entrées de contrôle

Chaque impulsion sur l'entrée STEP correspond à un microstep du moteur pas-à-pas dans la direction sélectionnée sur la broche DIR.

Notez que les broches STEP et DIR ne disposent pas de résistances pull-down ou pull-up interne. Vous devez contrôler les deux états Haut (High) et bas (Low) avec votre application. La tension sur ces broches ne peut pas être flottante. Ce qui n'est pas un problème pour les plateformes Arduino :-)

Si vous ne devez faire tourner le moteur que dans un seul sens, vous pouvez placer la broche DIR directement sur VCC ou GND. Le circuit dispose de 3 entrées différentes pour contôler son étage de puissance: RST (Reset), SLP (sleep) et EN (enabled). Voyez la fiche technique pour plus d'information sur ces états.

Notez que la broche RST (reset) est flottante; Si vous ne comptez pas utiliser cette broche, vous pouvez la connecter sur la broche SLP (sleep) adjacente pour placer RST au niveau logique haut (high) et activer la carte.

Configuration Step/MicroStepping

La configuration se fait à l'aide des broches MS1, MS2 et MS3.

Les moteurs pas-à-pas dispose de leur propre spécification physique de "pas" (step specification en anglais) connu comme un "pas complet" (full step en anglais). Un moteur 1.8° ou 200 pas par révolution fait parti des moteurs les plus répandus. Un pilote microstepping tel que le A4988 permet d'obtenir une plus grande résolution en autorisant des positions intermédiaires dans un pas. Cela est rendu possible en modulant intelligemment la quantité de courant dans les bobines du moteur pas-à-pas. Par exemple, piloter un moteur en mode "1/4 de pas" permet d'obtenir 800 microsteps (micro-pas) sur un moteur prévu pour 200 pas ar révolution et cela en utilisant 4 niveau de courants différents pour chacun des microsteps.

La résolution (la taille du pas) est sélectionné à l'aide des entrées MS1, MS2 et MS3. Grâce à eux, vous disposez de 5 résolutions différentes reprisent dans la table ci-dessous.

  • MS1 et MS3 dispose d'une résistance pull-down interne de 100kΩ.
    Une résistance pull-down signifie que si vous ne placer pas le potentiel de ces broches au niveau logique haut=high=VDD (la tension choisie pour la la logique de commande) alors elle seront automatiquement ramenée au niveau logique bas=Low.
  • MS2 dispose d'une résistance pull-down de 50kΩ.

Si vous ne raccordez aucune de ces broches MS1, MS2 et MS3 alors votre breakout A4988 fonctionnera en mode "pas complet" (full step). Pour que le microstepping fonctionne correctement, il faut que la limite de courant soit assez bas (voir ci-dessous) de façon à ne pas activer la protection en sur-courant. Sinon, les niveaux de courant intermédiaire ne seront pas correctement maintenu et ne moteur pourrait sauter des microsteps.

 

MS1 MS2 MS3 Résolution Microstepping Low Low Low Pas complet (full step) High Low Low 1/2 pas Low High Low 1/4 de pas High High Low 1/8 ième de pas High High High 1/16 ième de pas

Les sources d'alimentation

Le pilote requière une tension d'alimentation entre 3 et 5.5 V pour la logique qui doit être connecté entre les broches VDD et GND (adjacente).

La tension d'alimentation moteur est comprise entre 8 et 35 V qui doit être connecté entre les broches VMOT et GND. Cette alimentation devrait être accompagnée d'une capacité de découplage proche de la carte, et devrait être capable de délivrer le courant attendu (des pointes jusqu'à 4 A pour l'alimentation moteur).

Alimentaion moteur avec A4988

Alimentaion moteur avec A4988

!!!!!!!! Cette carte utilise des capacités céramiques à faible résistance série équivalente (low-ESR),ce qui la sensible aux destructions par les pointes de surtensions induites par les circuits LC, plus spécialement sur vous utilisez des câbles d'alimentations d'une longueur supérieure à quelques centimètres. Sous de mauvaises conditions, ces pointes de tension peuvent excéder les 35 V de tension maximale du A4988 et endommager la carte de façon permanente (même pour une alimentation moteur à 12 V). Une façon de protéger les pilotes est de placer, au plus près de la carte, une capacité électrolytique importante (au moins 47 µF) entre VMOT et la masse.

 

 

Branchement moteur

Stop

Connecter ou déconnecter les moteurs pas-à-pas pendant que le pilote est sous tension peut le détruire.

D'une façon générale, changer le câblage en cours de fonctionnement sera la source de problèmes.

Limiter le courant

Pour pouvoir atteindre une vitesse plus élevée (un plus haut débit de pas), l'alimentation moteur est typiquement plus élevée que ce qui serait permit sans limitation active de courant. Par exemple, un moteur pas-à-pas typique pourrait avoir un courant maximum évalué à 1 Amp avec une résistance de bobine de 5Ω, ce qui nous indique que la tension maximale du moteur est de 5 Volts (U=R * I). Utiliser un tel moteur sous 12 V permettrait d'atteindre un débit de pas nettement plus important, mais le courant doit être activement limité à moins de 1 Ampt pour éviter d'endommager le moteur.

Le A4988 supporte cette fonctionnalité de "limitation active de courant" et le petit potentiomètre disponible sur la carte est utilisé pour fixer en fixer la valeur.

Ajuster la limite de courant

Une façon d'ajuster la limite de courant est de placer le pilote en pas complet (full step) et de mesurer le courant passant dans une bobine du moteur sans envoyer de signal sur la broche d'entrée STEP. Le courant mesuré sera équivalent à 0.7 fois le courant limite (puisque en mode "full step" les deux bobines sont toujours actives et le courant limité à 70% du courant limite configuré/sélectionné).

Notez que la configuration du courant limite change lorsque vous modifiez la tension de la logique de commande (VDD); la tension appliqué sur la broche "ref" du A4988 par le potentiomètre dépend directement de la valeur de VDD.

Autre méthode

Si vous disposez de matériel de précision, vous pouvez localiser la broche "ref" et en mesurer la tension. Cela sera un tâche très délicate que nous recommandons pas mais documentons néanmoins (car plus facilement accessible sur les breakout Pololu).

Une autre façon d'ajuster le courant limite est de mesurer la tension sur la broche "ref" et de calculer le courant limite correspondant (La résistance d'évaluation du courant current sense resistors fait 0.05Ω). Sur les cartes pololu, cette broche de tension "ref" est accessible via une sérigraphie (en cercle) en bas de la carte.

La limite de courant est calculé comme suit par rapport à la tension de référence:

Limite de courant = Vref × 2.5

Par exemple: si la tension de référence est de 0.3 V, le courant limite est de 0.75 A.

Comme mentionné ci-avant, en mode "pas complet" (full step), le courant dans les bobines sera limité à 70% du courant limite. Donc, pour obtenir un courant de 1 Amp (en mode full step), le courant limite devrait être de 1 Amp/0.7=1.4 Amp, ce qui correspond a un Vref de 1.4 A/2.5=0.56 V.

Pour des informations plus détaillées, vous pouvez vous référer à la fiche technique du A4988 (pdf).

où mesurer le courant

Le courant dans la bobine du moteur peut être vraiment différent du courant délivré par l'alimentation. Par conséquent, il ne faut pas mesurer le courant à la sortir de votre alimentation.

L'emplacement approprié pour relever le courant c'est en série avec la bobine du moteur donc entre la pilote et le moteur.

Notez que mesurer le courant à la sortie de l'alimentation ne fournit pas une mesure fidèle du courant dans les bobines. La mesure du courant sur l'alimentation peut être plus faible que le courant de bobine car la tension d'entrée du pilote peut être significativement plus élevée que la tension de la bobine. Ainsi, si la tension d'alimentation est nettement plus élevée que celle nécessaire pour le moteur, le cycle utile (duty cycle) sera très court pour atteindre la limite de courant configuré, ce qui conduit à ne différence notable entre les courants moyens et les courants RMS.

Dissipation de chaleur

Le circuit intégré A4988 support un courant maximum de 2 Amp par bobine, mais le courant que vous pouvez vraiment délivré dépend principalement de l'efficacité du refroidissement du circuit intégré. Le carte est conçue pour évacuer la chaleur aussi efficacement que possible mais si vous voulez fournir un courant d'environ 1 Amp par bobine il faudra prévoir un dissipateur de chaleur et/ou autre méthode de refroidissement.

Voir les commentaires

Domotique 3 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266) les protocoles

Publié le par Arduino Rasbperry

Domotique 3 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266) les protocoles

Les protocols

Comme tous systèmes naissants, des protocoles de communications et gestions, sont souvent aussi nombreux que les systèmes... Puis certain subsistes.

Domotique 3 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266) les protocoles

Je sais PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF

 

En fait la pluspart de ces protocols sont des mélanges de protocoles basiques de cmmunications pour créer un protocole "domotique" souvent libre mais comme le matériel ne l'est pas, il est souvent dificile pour le bricoleur de pouvoir faire ce qu'il veut, il ce retrouve toujours bloqué......

 

L'idée de cette série d'articles et de vous faire découvrir certain protocoles de bases vous permettant de créer votre propre système de A à Z, totalement gérable au niveau compréhension, matériel fait main et logiciels gratuits.

Voir les commentaires

Domotique 2 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266)

Publié le par Arduino Rasbperry

Domotique 2 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266)

Suite de l'article http://arduinooo.over-blog.com/2016/06/domotique-1-arduino-raspberry-pi-esp8266.html

Donc le choix du système central

  1. Un PC ? il devra resté allumé en permanence.
  2. Une box domotique, pourquoi pas mais si vous désirez maîtriser le système entièrement autant avoir son propre central.
  3. Un Arduino, pourquoi pas mais trop limité en mémoire et en puissance

Alors ? et bien bien-sûr un Nano ordinateur branché à un routeur wifi.

Le Nano est à choix il y en a plein bien-sur Raspberry PI, Banana PI, Cubieboard etc...

Personnellement J'ai choisis le Banana PI M1, peut cher, assez puissant.

Carte mère Banana Pi SoC Allwinner A20

  • Carte mère Banana Pi SoC (System-On-Chip) Allwinner A20
  • Processeur intégré ARM Cortex A7 Dual-Core 1 GHz
  • RAM : 1024 Mo DDR3
  • GPU ARM Mali400MP2 (Décompression des flux vidéo H.264 2160p, 1080p @ 30 fps et 720p @ 60fps)
  • Lecteur de cartes SD, SDHC
  • Connexion SATA
  • Ports : HDMI, 2x USB, RJ45, jack 3.5 mm, vidéo composite, SATA
Domotique 2 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266)

Choix du systême d'exploitation, Linux biensûr, perso j'ai installé Lubuntu ainsi on peut raccordé un écran HDMI, clavier, souris et avoir une interface visuel si besoin.

Bien que tout puisse ce faire en ligne de commande à distance.

Pour le router j'ai choisi le Linksys de Cisco WRT54GL Routeur sans fil Wifi 54G Open source

Possibilité de flasher avec un firmware open source, pas cher et super ......

 

Domotique 2 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266)
  • Description du produit: Linksys Wireless-G Broadband Router WRT54GL - Routeur Sans fil / Commutateur 4 Ports
  • Type de produit: Routeur Sans fil / Commutateur
  • Facteur de forme: Externe
  • Débit de transfert de données: 54 Mbits/s
  • Bande de fréquence: 2.4 GHz
  • Protocole de liaison de données: Ethernet, Fast Ethernet, IEEE 802.11b, IEEE 802.11g
  • Caractéristiques: Filtrage par adresse MAC
  • Conformité aux normes: IEEE 802.3, IEEE 802.3U, IEEE 802.11b, IEEE 802.11g
  • Dimensions (LxPxH): 18.6 x 20 x 4.8 cm
  • Poids: 0.5 kg

la suite demain............

Si les commentaires  sont nombreux j'expliquerais le paramétrage et l'installation de Lbuntu et du router

Voir les commentaires

Domotique 1 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266)

Publié le par Arduino Rasbperry

Domotique 1 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266)
Domotique 1 (Arduino, Raspberry PI, ESP8266)

Nous allons aborder une série d'article sur le sujet passionnant de la domotique :-)

Tous d'abord wifi ou radio ? le débat dans le monde de la domotique semble sans fin.....

Personnellement je dirait que la question et plutôt 2.4 Ghz ou pas....

Certe avec du 433 Mhz les perturbations sont moins fréquente, et la pénétration des murs meilleures.

Mais un petit module 433 Mhz avec antennes intégrée à une portée de 10 mètres

 

et un wifi ESP8266 de 50 à 100 mètres...

 

ESP8266EX

ESP8266EX

Sans compter qu'il n'existe pas de module radio autonome, alors que les ESP8266 peuvent êtres utilisés comme des cartes Arduino et mêmes bien plus efficaces.

Le ESP8266-ESP12E est cadencé à 80 Mhz et basé sur un CPU 32 bits.

 

 

Nodemcu

Nodemcu

La carte open source type NodeMcu

 

Entièrement accessible en LUA, ou 1 Méga en C avec IDE Arduino et le reste de la flash comme une flash Standard.

ici une 32 mbit soit 4 Mbyts

 

 

Mémoire pour ESP8266EX

Mémoire pour ESP8266EX

Cela nous fait 1 Méga largement de faire un bon petit serveur http contrairement au 0.05 Méga Bytes de l'Arduino UNO.............

Vous l'aurez compris je choisis le wifi !

 

Nous allons commencer par nous donner une idée global d'un système domotique.

Nous avons les détecteurs et actionneurs, relié à des cartes wifi programmables, qui envoient les informations à quelque chose et en reçoivent.

Dans le prochain article on verra a quoi PC, Arduino Raspberry ?

Voir les commentaires

Un nodemcu esp8266EX équipé de 4 mégabytes

Publié le par Arduino Rasbperry

Le Nodemcu est basé sur le ESP8266EX de Espressif, un processeur 32-bit Tensilica MCUL106 32-bit ,

condensable en 80 ou 160 Mhz.

Souvent équipé de flash 25Q08A , les nouveau attention pas tous......

sont équipé du BergMicro 25Q32A soit 32 mbit / 8 = 4 Mégabytes

Q'en on compare avec un arduino Uno contenant 0,05 Mégabyte......

Un nodemcu esp8266EX équipé de 4 mégabytes
Un nodemcu esp8266EX équipé de 4 mégabytes

Voir les commentaires

MCR-1 bactérie résistante aux antibiotiques la vérité

Publié le par Arduino Rasbperry

MCR-1 bactérie résistante aux antibiotiques la vérité
MCR-1 bactérie résistante aux antibiotiques la vérité

Bonjour,

aujourd'hui ce n'est pas de l’électronique, mais cela est trop important pour ne pas en parler.

Je suis sous le choc personne ne parle de la source de MCR-1 alors que énormément de spécialistes doivent le soupçonner.

Ayant travaillé dans une entreprise de Biotechnologie il y a 15 ans....., voici la méthode pour créer des cellules qui fabriquent les produits que l'on veut.

  1. Prendre une cellule ( par exemple de Hamster)
  2. Insérer le gène qui va demander à la cellule de fabriquer notre produit.
  3. Pour ne pas avoir de contamination du réacteur contenant les cellules nous le bourrons d'antibiotiques, problèmes ces antibiotiques tueraient aussi les cellules.
  4. Donc nous insérons dans l'ADN de la cellule un gène de résistance à tous les antibiotiques (du genre plasmidique).
  5. Pour éliminer tous risque de contamination de l'environnement, les résidus de cuves sont chauffé pour casser les ADN génétiquement modifiés. Mais problème cette technique ne détruit pas les gènes, qui peuvent être repris et intégré par des bactéries.

Les instances internationales on considérés ce risques comme acceptable......

Pour les plantes OGM c'est pareil on incorpore un gène de résistance au antibiotiques, pour pouvoir traiter les plantes.

De nombreuses scientifique on lancé l'alerte il y a de nombreuses années, mais d'après les "experts" donnant les autorisations, risque acceptable.

La peure était que escherichia coli intègre ce gène et devienne indestructible.

C'est chose faite, voilà c'est tout mais c'est catastrophique

MCR-1 touche justement la partie plasmidique

http://www.ouest-france.fr/sante/mrc-1-la-super-bacterie-qui-resiste-tous-les-antibiotiques-4256292

http://www.huffingtonpost.fr/2016/05/27/super-bacterie-antibiotiques-resistance-etats-unis_n_10160862.html

Voir les commentaires

Le futur des cartes de prototypage, Arduino et cie

Publié le par Arduino Rasbperry

Le futur des cartes de prototypage, Arduino et cie

L'électronique embarquée ne date pas de hier, l'Arduino qui semble être une nouveauté ne l'est pas d'un point de vue technologique.

Les puces genre Atmel, Pic etc... sont utilisées depuis longtemps par les ingénieurs pour ce genre d'application.

Alors qu'a donc inventé l'équipe de l'Arduino ? les cartes UNO, MEGA etc sont en gros un processeur Atmel et une interface USB. La ce pose la question de l'Open Source, en fait Arduino n'avait pas vraiment le choix, il aurait été impossible de breveté un schéma aussi simple que le UNO utilisant que des pièces existantes sur le marché.

L'IDE ? non Atmel par exemple propose Atmel Studio gratuitement pour programmer ces puces.

La véritable invention de l'équipe Arduino et d'avoir montré au monde que l'informatique embarquée était devenu accessible à tous.

L'émulation qui s'en est suivi, documentation, communauté, bibliothèques etc... à créé une véritable révolution.

Un truc que je n'aime pas beaucoup est la guerre qui fait rage pour déclamer que les cartes appelée générique, mais comme c'est open source en fait cela n'a rien de générique. Ces cartes donc extrêmement moins cher viennent de Chine.

Ou la la c'est pas bien, est ou pensez vous que sont fabriqué les composants des cartes officiels montées en Italie ?

Et non les uno chinois ne sont pas fabriqués par des petits chinois mais par des machines automatisées.

Moins fiables ?

J'ai testé des centaines de UNO, mini Pro, et Nano chinois, ils sont tout aussi fiables et pour cause vue que c'est les même composants.

Les seuls problèmes viennent du transport, souvent emballé en vrac et effectivement les postes ne sont pas réputées pour leurs délicatesse.

Demain nous parlerons du futur de ces cartes qui devient bizzare

Voir les commentaires

Upgrade de l'ESP8266 ESP12E le ESP12F

Publié le par Arduino Rasbperry

ESP8266 ESP12F

ESP8266 ESP12F

Upgrade de l'ESP8266 ESP12E le ESP12F

L'upgrade mineur mais finalement de taille due ESP12E qui devient ESP12F est la portée du wiffi qui augmente de 30 à 50 %

Ce qui n'est pas négligeable pour certain réseau intérieurs de domotique.

Certain board en sont déjà équipés tels que le Witty cloud

Witty cloud ESP8266 ESP-12F

Witty cloud ESP8266 ESP-12F

Montage original, équipé de deux prises usb une pour l'alimentation et une pour la programmation.

L'avantage et de pouvoir enlever le board du dessous qui contient le CH340 une fois la programmation terminée et ainsi avoir un tout petit et très léger système autonome.

Autre particularité (étrange mais bon) un capteur de lumière et une led RGB SMD sont déjà fixées, la led peu être utile pour donner des états de notre système. Bon le capteur de lumière perso je le remplace par un capteur de température pour donner la température de la carte quand ceci est dans une boite avec des relais ou autre système dégageant de la température.

Il est commercialisé à la base pour être utilisé avec un service cloud et une application mobile tous deux chinois, mais bon tout est en Chinois… Cependant ce module peut-être flashé avec un autre firmware ou tout simplement programmé directement avec les outils Arduino pour en faire ce que vous souhaitez, tout comme un module NodeMCU DEVKIT, il est construit autour du module ESP-12.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>